L'Association des Enfants de Bullenhuser Damm

Mania Altman

*1938 à Radom, Pologne

Lelka Birnbaum

*1933 en Pologne

Sergio De Simone

*1937 à Naples, Italie

Surcis Goldinger

*1934/35 en Pologne

Riwka Herszberg

*1938 à Zduńska Wola, Pologne

Eduard et Alexander Hornemann

*1933/1936 à Eindhoven, Pays-Bas

Marek James

*1939 en Pologne

Walter Jungleib

*1932 en Slovaquie

Lea Klygerman

*1937 à Ostrowiec, Pologne

Georges-André Kohn

*1932 à Paris, France

Bluma Mekler

*1934 à Sandomierz, Pologne

Jacqueline Morgenstern

*1932 à Paris, France

Eduard Reichenbaum

*1934 à Kattowitz, Pologne

Marek Steinbaum

*1937 à Radom, Pologne

H. Wassermann

*1937 en Pologne

Roman et Eleonora Witoński

*1938/1939 à Radom, Pologne

R. Zeller

*1933 en Pologne

Ruchla Zylberberg

*1936 à Zawichost, Pologne

Mania Altman

LES 20 ENFANTS

Mania Altman

Mania Altman est née le 7 avril 1938, fille de Shir Altman et sa femme Pola, à Radom en Pologne. Ils venaient d'une très grosse famille, entres autres les six frères et sœurs de Shir Altman habitaient à Radom avec leurs familles. L'occupation allemande établit un ghetto à Radom début 1941, où la population juive devait habiter. La famille Altman fut déportée du ghetto au camp d'internement de Pionki, près de Radom, qui était une usine de poudre désaffectée, puis déportée à Auschwtiz en été 1944. Le père de Mania fut emporté au camp de Mauthausen et tué là-bas durant la dernière semaine de la guerre.

Pola Altman fut séparée de Mania à Auschwitz, puis déportée vers une annexe du camp de concentration de Groß-Rosen en octobre 1944. Elle y fut libérée en mai 1945. Elle émigra aux USA en 1951 avec son beau-frère Chaim Altman. Mania Altman fut emmenée le 28 novembre 1944 au camp de Neuengamme, puis assassinée le 20 avril 1945 ici à Bullenhuser Damm.

Pola Altman n'a jamais rien su du sort de sa fille. Elle mourut en 1971 à Chicago. L'oncle de Mania, Chaim Altman, qui habitait à New York, apprit l'assassinat des enfants à Bullenhuser Damm et la mort de sa nièce en 1982, dans un article de Marc Grumelin, le frère d'Elenora et Roman Witoński, publié dans le journal « Voice of Radom ».