L'Association des Enfants de Bullenhuser Damm

Mania Altman

*1938 à Radom, Pologne

Lelka Birnbaum

*1933 en Pologne

Sergio De Simone

*1937 à Naples, Italie

Surcis Goldinger

*1934/35 en Pologne

Riwka Herszberg

*1938 à Zduńska Wola, Pologne

Eduard et Alexander Hornemann

*1933/1936 à Eindhoven, Pays-Bas

Marek James

*1939 en Pologne

Walter Jungleib

*1932 en Slovaquie

Lea Klygerman

*1937 à Ostrowiec, Pologne

Georges-André Kohn

*1932 à Paris, France

Bluma Mekler

*1934 à Sandomierz, Pologne

Jacqueline Morgenstern

*1932 à Paris, France

Eduard Reichenbaum

*1934 à Kattowitz, Pologne

Marek Steinbaum

*1937 à Radom, Pologne

H. Wassermann

*1937 en Pologne

Roman et Eleonora Witoński

*1938/1939 à Radom, Pologne

R. Zeller

*1933 en Pologne

Ruchla Zylberberg

*1936 à Zawichost, Pologne

 

LES 20 ENFANTS

Lea Klygerman

Lea (ou Lola) Klygerman est née le 28 avril 1937 à Ostrowiec, 60 kilomètres au sud de Radom. Elle fut déportée, avec sa mère Ester et sa sœur de deux ans plus jeune Rifka, depuis le camp de travail forcé d'Ostrowiec vers Auschwitz, où ils arrivèrent le 3 août. Là-bas, on lui tatoua le numéro A-16959. Le père de Lea, Berek Klygerman, fut d'abord déporté à Auschwitz depuis le camp de Bliżyn au sud de Radom, puis transféré à Sachsenhausen en octobre 1944, et plus tard au camp de Buchenwald. Il y mourut en février 1945. Lea Klygerman fut amenée au camp de Neuengamme le 28 novembre 1944, puis tuée ici à Bullenhuser Damm le 20 avril 1945.

Ester Klygerman survécut et retourna en Pologne, mais ses recherches pour retrouver ses deux filles demeurèrent sans succès. Ester Klygerman émigra en Israel dans les années 1970. Elle se remaria et donna naissance à une fille, Amalia. 
Amalia apprit le destin de sa grande sœur par des proches d'un autre enfant assassiné. Elle voulut cependant protéger sa mère et ne lui dit rien.