L'Association des Enfants de Bullenhuser Damm

Mania Altman

*1938 à Radom, Pologne

Lelka Birnbaum

*1933 en Pologne

Sergio De Simone

*1937 à Naples, Italie

Surcis Goldinger

*1934/35 en Pologne

Riwka Herszberg

*1938 à Zduńska Wola, Pologne

Eduard et Alexander Hornemann

*1933/1936 à Eindhoven, Pays-Bas

Marek James

*1939 en Pologne

Walter Jungleib

*1932 en Slovaquie

Lea Klygerman

*1937 à Ostrowiec, Pologne

Georges-André Kohn

*1932 à Paris, France

Bluma Mekler

*1934 à Sandomierz, Pologne

Jacqueline Morgenstern

*1932 à Paris, France

Eduard Reichenbaum

*1934 à Kattowitz, Pologne

Marek Steinbaum

*1937 à Radom, Pologne

H. Wassermann

*1937 en Pologne

Roman et Eleonora Witoński

*1938/1939 à Radom, Pologne

R. Zeller

*1933 en Pologne

Ruchla Zylberberg

*1936 à Zawichost, Pologne

Shifra Mor dans la roseraie du mémorial, 2009 © Silke Goes

LES 20 ENFANTS

Bluma (Blumel) Mekler

Bluma Mekler est née en 1943 à Sandomierz, en Pologne, dans une famille de cinq enfants, avec deux frères et deux sœurs. Ses parents tenaient une épicerie coloniale, son père était également professeur de religion à Cheder, une école juive pour garçons.
« À dix ans, Bluma fut déportée à Auschwitz avec sa famille. Ses parents et deux de ses frères et sœurs moururent là-bas. Sa jeune sœur Shifra suràt au génocide. Elle grandit dans un kibboutz en Palestine, où elle retrouva son grand frère, et déménagea plus tard à Tel Aviv. Elle avait onze ans quand sa sœur Bluma fut assassinée à Bullenhuser Damm. »

Seulement deux membres de la famille survécurent : la petite sœur de Bulmel, Shifra/Szyfra Mekler (aujourd'hui Shifra Mor), a pu se cacher en janvier 1943 dans le ghetto de Sandomierz. Elle émigra en Israel en 1947. Son grand frère, Alter (né en 1929), fut d'abord déporté au camp de concentration de Lublin, puis transféré en 1943 à Auschwitz.
Shifra Mor, la sœur de Bluma, apprit le destin des enfants de Bullenhuser Damm dans le journal Maariv. En 1998, elle rendit visite pour la première fois au mémorial de Bullenhuser Damm, ainsi qu'à l'aire de jeux de Hambourg-Burgwedel qui fut nommée après sa sœur.